Les valeurs qui déterminent  notre manière d’être 
avec nous-même, avec les autres, avec le temps, les biens, avec le créé…

 

1. Quelle que soit la gravité des effets du handicap sur le corps, sur l’intelligence, sur la communication, sur la relation à soi, aux autres, aux choses…

    Quelles que soient les limites qu’il impose, le handicap porte atteinte à « l’avoir », au potentiel, et ne peut jamais porter atteinte à « l’être »

    Être une personne humaine unique.


2. En conséquent, toute personne quelle que soit la gravité de son état, est une personne humaine à part entière.

    De ce fait, elle a la même valeur que toute personne humaine, la même dignité.

            

3. Elle a les mêmes besoins fondamentaux que toute personne de son âge, en plus des besoins spécifiques liés au handicap.


4. Comme tout enfant, baptisée en Jésus, elle devient enfant de Dieu.

    Jésus lui a donné Son Père, Il lui a donné Sa Mère, Il lui a donné Son Esprit, Il s’est donné Lui-même, Il est mort pour elle, comme pour nous.

 

5. De ce fait, enfant de Dieu, elle a besoin tout comme nous, de la nourriture de Dieu, pour vivre et grandir

    comme personne humaine, comme enfant de Dieu, avec nous, comme nous, en famille, en paroisse, en Eglise, en Société.

 

6. Vivant ensemble selon la logique de Jésus, nos différences sont des moyens, des tremplins, 

    pour nous aider à vivre notre dignité d’hommes, et d’enfants de Dieu ;


7. Et construire ensemble un monde où il fait bon vivre ensemble différents et complémentaires, dans la paix, la joie, en frères ;

    Témoins de l’Amour du Dieu Vivant, Témoins de la présence vivante et vivifiante de Jésus, Unifiés par son Esprit en son Corps.

    Tendre à Vivre selon la logique de Jésus, de Son Evangile, Lui ressembler

    Est-ce une utopie?         Un idéal irréalisable?             Inaccessible?

8. Chacun de nous, n’est-il pas un chef-d’œuvre de l’Amour de Dieu ?

    Chacune de nos vies n’est-elle pas une histoire sacrée écrite au cœur du Dieu Vivant ?

 

9. Quel regard portons-nous sur cet autre, mon frère, égal à moi en valeur et en dignité ?

    N’avons-nous pas reçu Son Esprit ? Son Cœur ? pour laisser Sa vie, Son regard se couler en nous ?

 

10. Si nous regardons chacun, tout comme toute personne atteinte des limites du handicap,

    avec le regard du papa de Jésus, de la maman de Jésus, nous verrons alors ce qu’Ils voient,

nous Les entendrons dire à chacun, tout comme à Jésus,

« Tu es mon fils bien aimé Tu fais ma joie »

 

Il ne nous reste plus qu’à nous émerveiller de ce que fit le Seigneur de nous, en nous, pour nous,

Nous n’avons plus assez d’une vie pour Le louer, Le glorifier, Le magnifier, Le célébrer et rendre grâce…

Nos dix fondements
Fondements arb et frs_Texte.ppt.pps
Microsoft Power Point Presentation 812.5 KB